juin 17, 2024

Calcul de l’impôt selon les régimes

Le calcul de l’impôt est une étape importante dans le compte rendu annuel des contribuables. Il varie en fonction du régime fiscal et, par conséquent, peut entraîner des différences importantes entre le montant à payer et la déduction fiscale que vous pouvez obtenir. Nous allons examiner plus en détail comment cela fonctionne.

Qu’est-ce que c’est ?

L’impôt sur le revenu (IR) est un impôt payable sur les bénéfices générés par le travail, le capital, les biens immobiliers ou toute autre source de revenu. Cet impôt est calculé selon le régime d’imposition choisi par le contribuable : IRPP ou IFU.

Si vous choisissez le régime IRPP (impôt sur le revenu des personnes physiques), votre impôt sera calculé en fonction de votre tranche marginale d’imposition. En effet, votre taux d’imposition dépendra du niveau de vos revenus, qui sont classés en plusieurs tranches allant de 0 à 45%.

Comment est calculé l’impôt IRPP ?

Lorsque vous décidez de payer votre impôt selon le régime IRPP, vous devrez tenir compte des différentes tranches marginales d’imposition en vigueur. Les tranches marginales sont divisées en 5 :

  • Taux 0% pour les revenus inférieurs à 9 690 € ;
  • Taux 10% pour les revenus compris entre 9 690 € et 27 079 € ;
  • Taux 30% pour les revenus entre 27 080 € et 73 798 € ;
  • Taux 41% pour les revenus entre 73 799 € et 151 200 € ;
  • Taux 45% pour les revenus supérieurs à 151 201 €.

Il est important de noter que les taux appliqués sont différents si vous êtes marié et que vous déclarez conjointement vos revenus. Les tranches marginales ne sont pas non plus identiques pour les contribuables résidants à l’étranger. Dans ce cas, il est nécessaire de se référer aux dispositions applicables dans le pays de résidence.

Les autres modalités

En plus de l’IRPP, vous pouvez opter pour le régime IFU (Impôt forfaitaire unique). Ce système est avantageux si vous avez des revenus modestes. Le taux d’imposition est alors fixé à 14%, mais il est limité à 18 270 € de revenus imposables par an. Toutefois, le taux d’imposition est variable pour les personnes mariées et les personnes divorcées, seules ou veuves.

Le régime IFU permet également de bénéficier de certaines déductions fiscales liées à certains postes de dépenses. Par exemple, les cotisations sociales versées à titre personnel sont déductibles à hauteur de 8 % des revenus imposables. La plupart des intérêts d’emprunt immobilier sont également déductibles, ainsi que les assurances vie et les primes d’assurance maladie.

Le calcul de l’impôt varie selon le type de régime fiscal et le statut marital. Ainsi, chacun peut trouver le meilleur système pour lequel il doit payer son impôt. Si vous choisissez le régime IRPP, vous devez connaître les tranches marginales correspondantes. Avec le régime IFU, vous pouvez bénéficier de déductions fiscales pour certains postes de dépenses. Quel que soit le régime choisi, il est important de s’informer sur les différentes possibilités afin de bien calculer son impôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *